Techniques des fleurs

Qui suis-je ?

Les maisons de poupées

Les caravanes Tesserault

Les vitrines

Les microchoses

Quelques objets

pommeSouris en feutrine

Techniques

Les pages de Framboise

Les copains de Miniaturama-sur-mer

Me contacter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 1 : Remarques générales - Jonquilles

 

Remarques générales

********

Le meilleur point de départ pour réaliser une fleur miniature, c'est d'observer une vraie fleur, soit dans sa propre maison, soit sur des photos trouvées sur Internet. En fonction de ce qu'on observe, on pourra alors choisir sa technique selon le matériel dont on dispose (je pense en particulier aux perforatrices).

On peut utiliser du papier de couleur ordinaire, du papier de soie de couleur, ou bien l'un ou l'autre en blanc (ou en couleur) peint à l'acrylique. La peinture est le meilleur moyen d'obtenir la couleur exactement souhaitée, et elle permet aussi de rigidifier et d'opacifier le papier. On peu ensuite passer un vernis brillant.

Les tiges des fleurs sont en fil de métal très fin, utilisé "normalement" en art floral. Le pistil est fait d'une goutte de colle vinylique (ou de super-glue si on veut aller plus vite, mais la goutte risque d'être de forme moins régulière). Pour certaines fleurs, et pour les feuilles, on ne fait pas de pistil. Pour pouvoir coller les pétales ou les feuilles, on recourbe alors l'extrémité de la tige.

Les fleurs sont plantées dans de la pâte durcissant à l'air disposée dans un pot de fleur, et recouverte de café collé à la colle vinylique.

Pour d'autres idées, voir notamment le site de Minimonde.

 

Fabriquer des jonquilles

********

 

 

Il faut prévoir :

- du blumendrach (fil de fleuriste) vert et fin

- du papier de soie jaune ou blanc

- de la peinture acrylique jaune

- de la colle scotch et de la colle vinylique

 

1) Peindre un morceau de papier de soie à la peinture acrylique jaune. Même jaune, le papier de soie n'a pas une couleur assez vive.

 

2) Préparer un pistil : une goutte de colle vinylique, de forme allongée, à l'extrémité d'un petit tronçon de blumendrach. Quand la goutte de colle est sèche, la peindre en jaune.

 

3) Sur du papier ordinaire, tracer au compas un cercle de 5 mm de diamètre (2,5 mm de rayon). Dessiner à l'intérieur un triangle"régulier" (qui touche le cercle ; pas comme sur cette figure ratée).

Découper le triangle.

 

4) Utiliser ce triangle comme gabarit pour découper deux traingles dans le papier de soie.

Coller ces triangles l'un sur l'autre (à la colle scotch) en faisant alterner les pointes, de façon à obtenir une étoile à six branches.

 

5) Faire des petites entailles irrégulières et obliques, d'environ 1 mm de profondeur, dans le bord de la feuille de papier.

 

6) Découper une petite bande de 3,5 à 4 mm de large incluant ces entailles. L'enrouler autour d'un pique-olive, et la couper de manière à ce qu'elle soit juste assez longue pour la fermer par un point de colle.

La fermer par ce point de colle, et avec une épingle, redresser la bordure entaillée.

Coller ce tube sur l'étoile à six branches.

 

 

7) Quand le tube floral est sec, l'enfiler sur la tige préparée au départ.

 

Page 2 : Oeillets

Retour aux techniques


}